Documenta 14

Kassel

10.06 - 17.09.17

Stéphanie Marin conçoit l'installation de Narimane Mari

Pour amener son film Le Fort des fous dans une salle d’exposition, à l’occasion de Documenta 14,
Narimane Mari rencontre Stéphanie Marin.
 Du 10 juin au 17 septembre, à l’intérieur du Ballhaus à Kassel, ancienne demeure de Jérôme Bonaparte, frère de Napoléon, l’installation fait rupture avec une architecture emblématique de la violence des rapports de domination qui structurent les sociétés. Sujet du film de Narimane Mari.
 
L'installation se risque à la rencontre de l’altérité. Pour intégrer un grand corps instable, le spectateur doit s’avancer en grimpant à l’intérieur d’un vaste empilement et chercher, au milieu des autres, un espace à soi. Les positions sont multiples et toutes créent un contexte d’isolement acoustique au sein d’une cohabitation sensible.
 
L’image première de la structure évoque la barricade révolutionnaire, construite à bras le corps dans l’urgence et dans l’énergie de la lutte, sur laquelle on prend appui pour se projeter dans un film qui est un véritable combat. Installé, le spectateur se sent responsable de ses mouvements, de ses regards et de ses partages, et intègre un récit articulant les temporalités : le passé, le présent et l’avenir. Dans la proximité physique de positions à inventer se vit aussi la sensualité des rapports aux autres qui forgent les identités du sud, et la matériologie des formes-refuges, souples mais fermes, convient plus à l’éveil des consciences qu’à la rêverie dispersée.
Mathilde Roman